Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Camping sauvage en Espagne – Qu’est-ce qui est autorisé et où ?

4.9/5 - (17 votes)

Camping sauvage – pour de nombreux campeurs, c’est l’idée d’une liberté totale. Être seul dans la nature et échapper au stress de la vie quotidienne est ce à quoi aspirent de nombreuses personnes. Les plages sont un lieu particulièrement prisé pour le camping sauvage, y compris en Espagne. S’endormir au doux bruit des vagues et savourer son premier café le matin directement sur la plage – c’est l’image idéale pour les campeurs romantiques.

Mais qu’en est-il des lois sur le camping sauvage en Espagne ? Est-ce permis ou interdit ? Et peut-il être dangereux de camper sauvage en Espagne ? Je vais répondre à ces questions et à d’autres dans cet article.

Table des matières

  • Le camping sauvage est-il autorisé en Espagne ?
  • Mais quelles sont les lois à ce sujet en Espagne ?
    • Alors, en quoi la réglementation diffère-t-elle lorsque le camping sauvage est strictement interdit ?
  • Sanctions pour camping sauvage en Espagne
  • Comment les interdictions sont-elles mises en œuvre dans la pratique ?
  • Que devriez-vous considérer ?
  • Le camping sauvage est-il dangereux en Espagne ?
  • Conclusion sur le camping sauvage en Espagne

Le camping sauvage est-il autorisé en Espagne ?

Le camping sauvage signifie dormir en dehors d’un endroit désigné. Ce terme s’applique généralement au camping, mais est également souvent utilisé en relation avec les caravanes ou les mobil-homes. Cependant, le terme le plus approprié pour cela est autonome.

Le camping sauvage n’est pas seulement un problème pour les visiteurs étrangers, mais aussi pour les locaux. Les Espagnols aiment aussi se balader au grand air et y passer la nuit.

Mais quelles sont les lois à ce sujet en Espagne ?

Les lois sur le camping gratuit en Espagne sont compliqué et ne peut pas être répondu en une phrase. La difficulté est qu’il Il n’y a pas une seule réglementation, mais une multitude de réglementations différentes. Un état qui s’applique à l’ensemble de l’Espagne, ainsi que les lois individuelles des communautés autonomes respectives. Leurs dispositions priment sur les réglementations nationales. Certains d’entre eux sont un peu plus lâches, tandis que d’autres sont très stricts.

Comme si cela ne suffisait pas, il succombe finalement au communautés, autoriser ou interdire le camping libre. Il y a des communautés en Espagne comme du sable sur la mer. Cela rend presque impossible d’avoir un aperçu des lois sur le camping sauvage.

En outre, il existe des réglementations distinctes pour les réserves naturelles ou les zones côtières. Vous n’êtes pas autorisé à conduire votre véhicule sur les plages et le camping y est généralement interdit. Vous ne pouvez vous garer que sur les places de stationnement désignées. Il est compréhensible que les parcs naturels et les plages bénéficient d’une protection particulière en raison de leur végétation et des animaux qui y vivent.

Alors, en quoi la réglementation diffère-t-elle lorsque le camping sauvage est strictement interdit ?

La réponse réside dans la définition du camping. Tombe donc sous Asturies par exemple, toute nuitée dans un hébergement mobile (tente, mobil-home, caravane) en dehors des lieux désignés. Donc, si vous passez la nuit dans votre camping-car quelque part où ce n’est pas officiellement autorisé, cela relève du camping gratuit. Néanmoins, dans de nombreux endroits, il est permis de dormir une nuit dans son mobil-home s’il est correctement garé conformément au code de la route.

Il est autorisé à l’échelle nationale à garer correctement votre VRpour manger et/ou dormir, car l’usage des espaces intérieurs est privé. Cependant, vous pouvez pas de comportement de camping mettre le jour.

Ceux-ci comprennent, par exemple:
• mettre des chaises ou des tables
• extension de l’auvent
• linge suspendu
• pour évacuer l’eau
• faire des bruits gênants
• l’utilisation de rampes. Cependant, si le terrain est en pente, il est permis de placer des cales de roue pour empêcher votre camping-car de rouler.

Et dans le Estrémadure il est même interdit de camper si le propriétaire du terrain y a consenti.

Dans Andalousie il est également interdit d’afficher la tenue de camping décrite ci-dessus sur les emplacements officiels de mobil home gratuits. Chaises, linge ou auvents doivent donc rester à l’intérieur.

Vous voyez, c’est un peu délicat de faire une déclaration globale sur les lois. Comme souvent, il y a des exceptions ici. Certaines communautés autonomes autorisent le camping gratuit dans des conditions très spécifiques dans des zones reculées, telles que les régions montagneuses. Si vous voulez être du bon côté, il est préférable de contacter la municipalité concernée ou l’association touristique locale se renseigner sur place et obtenir un permis si nécessaire.

Vous pouvez en trouver un sur ce site espagnol Carte avec les endroits où le camping gratuit est autorisé. Malheureusement, ces informations ne sont disponibles qu’en espagnol, mais vous pouvez aller très loin avec un outil de traduction.

Sanctions pour camping sauvage en Espagne

Les peines associées sont tout aussi différentes que les lois respectives. Des amendes de 30 à 150 euros peuvent être imposées pour le camping sauvage en Estrémadure. dans une réserve naturelle jusqu’à 600 euros par personne peuvent être dus en Espagne.

En principe, le montant de la sanction dépend, entre autres, de la gravité de votre infraction ou des dommages qui y sont associés.

Les sanctions sont beaucoup plus sévères si vous allumez le feu sans autorisation. Ici, les sanctions montent en flèche plusieurs fois, jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Faire du camping sauvage et ensuite faire un feu de camp romantique est une mauvaise idée !

Comment les interdictions sont-elles mises en œuvre dans la pratique ?

J’ai voyagé à travers l’Espagne dans un bus vintage pendant plusieurs mois et j’étais libre à 90%. À l’autre moment, j’ai surtout utilisé des places de parking gratuites et rarement même des campings. Je n’ai même pas eu de problèmes ni dû payer d’amende.

J’ai déjà eu des contacts avec la police, mais pas une seule fois cela n’a été négatif. Un policier nous a donné un parking sur la plage où nous pouvions nous tenir super bien. Un autre a dit que dans ce parking isolé au milieu de nulle part, personne ne s’en soucie de toute façon et nous aimerions rester quelques jours. Camping sauvage avec autorisation, pour ainsi dire, et cela en Estrémadure.

Que devriez-vous considérer ?

Mes expériences positives ne devraient pas vous encourager à rester debout quelque part ou à planter votre tente, sans égard aux pertes. Les interdictions sont là et ne peuvent pas être discutées. Il est donc important d’être à cent pour cent prévenant et aussi discret que possible. Si vous approchez ensuite les gens et/ou la police de manière amicale, cela vaut beaucoup.

Il est également clair que camping sauvage ne signifie pas rassemblement en grands groupes. Je peux tout à fait comprendre pourquoi les gens n’aiment pas ça.

Ce dont vous devez également être conscient, c’est du risque extrêmement élevé d’incendies de forêt. Un manque d’attention peut entraîner de très graves incendies. J’ai moi-même vécu l’incendie de forêt du siècle en Catalogne en 2012 et je n’oublierai jamais les images. Faire un feu au grand air devrait donc être absolument tabou.

Une règle de base est également de ne laisser aucun déchet derrière vous. Cela inclut également le papier hygiénique et d’autres héritages humains. Ramassez-les ou enterrez-les, mais ne les laissez pas traîner. Si vous avez des toilettes dans votre camping-car, vous pouvez en disposer sur l’un des nombreux emplacements. Il en va de même, bien sûr, pour l’élimination de votre eau sale. Vous pouvez trouver un bon aperçu sur ce site espagnol : www.areasac.es

Le camping sauvage est-il dangereux en Espagne ?

Vous vous demandez peut-être à quel point le camping sauvage en Espagne est sûr ou dangereux. Bien sûr, cela dépend toujours de ce à quoi vos peurs se rapportent. Est-ce qu’il se fait agresser ? A cela je pense le danger est généralement plus grand dans les grandes zones touristiques que dans la nature. Même dans les campings, il peut arriver que quelque chose soit volé.

Ce que vous devriez considérer, ce sont divers animaux venimeux, qui existent dans presque tous les pays du monde. En Espagne, il s’agit notamment de scorpions, de chenilles processionnaires, de divers types d’araignées et de serpents. Donc, si vous voyagez avec une tente, vous devriez vous informer un peu à ce sujet. Les loups et les ours vivent encore dans certaines parties du nord de l’Espagne. Il est peu probable que vous les rencontriez. Cependant, vous devez en être conscient.

Fondamentalement, il est toujours bon d’écouter votre intuition. Si vous ne vous sentez pas à l’aise dans un endroit, vous ne devriez pas y rester. De mon point de vue personnel, le camping sauvage en Espagne n’est pas dangereux.

Conclusion sur le camping sauvage en Espagne

L’Espagne est une destination de voyage populaire pour les campeurs et il y en a qui sont en camping autonome ou sauvage. Bien qu’interdit par la loi, le camping sauvage est souvent toléré. Cependant, cela dépend de la région et aussi de la personne à qui vous faites affaire. Un policier peut fermer les yeux, l’autre non. Un résident se sent dérangé, le suivant non. Dans tous les cas, la meilleure devise est comportez-vous avec autant de considération et de respect que possible.

« En effet, ils étaient les contrôles surtout sur les côtes ces dernières années considérablement resserré, parce que l’afflux de campeurs sauvages est tout simplement devenu trop incontrôlable. Donc, si vous voulez être du bon côté, Renseignez-vous à l’avance ou, en cas de doute, recherchez une place de parking ou un camping. En Espagne aussi, il y a de merveilleux petits sites naturels, certains avec des particuliers, où le camping ressemble presque à un camping indépendant !“

Quelle est votre expérience du camping sauvage en Espagne ?

Photos : (c) Nima Ashoff

En apprendre plus