Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Camping sauvage en France – règles et conseils pour se tenir debout

4.3/5 - (19 votes)

En plus du vin rouge fantastique et de la cuisine la plus raffinée, j’associe également la France à la rude côte bretonne, à l’étendue de la Provence, à la sophistiquée Côte d’Azur et à la Corse rebelle. Quelle est la meilleure façon de découvrir tout cela lors d’un voyage de camping ? J’ai moi-même voyagé plusieurs fois dans le plus grand pays de l’UE en termes de superficie avec un camping-car et – selon la région en question – j’ai eu différentes expériences avec d’éventuels endroits sauvages où passer la nuit.

En bref : le camping sauvage est-il autorisé en France ?

La réponse est oui. Vous aurez plus d’informations plus loin dans l’article. De manière générale, le camping sauvage n’est pas interdit en France. Cela n’équivaut pas nécessairement au camping. Vous n’êtes pas autorisé à camper dans les zones suivantes :

  • Dans les réserves naturelles
  • Sur la voie publique
  • à moins de 500 m d’un point de repère ou d’un monument
  • sur propriété privée
  • suis plus
  • Dans les endroits où le camping est interdit.

Camping sauvage en France – Que faut-il savoir ?

Selon l’ancienne loi française, la côte en France appartient à l’ensemble de la populationDonc, fondamentalement, personne ne peut donner la permission de faire du camping sauvage. La situation est similaire avec les principales attractions touristiques et réserves naturelles du pays. L’office du tourisme français écrit sur son site internet que les campeurs peuvent en principe se garer partout où c’est généralement autorisé, à condition « que la taille du camping-car ne gêne pas la circulation ou la vue des autres usagers de la route, mais pour une durée maximale de 7 jours ».

Camping dans un village de pêcheurs en France
Camping sauvage France localité

Cependant, aucun comportement de camping ne peut être montré sur ces sites de nuit. L’installation de tables, de parasols ou de chaises n’est donc pas autorisée. Cependant, il est relativement facile de trouver un endroit juste pour passer la nuit. Par exemple, nous avons passé une nuit assez détendue sur un parking en bord de route sur la côte Atlantique près d’Arcachon afin de gravir la « Dune du Pilat », la plus grande dune mouvante d’Europe, avant le lever du soleil.

Bien sûr, ce n’est pas une véritable nature sauvage et cela n’a rien à voir nécessairement avec le camping proche de la nature. Vous pouvez tenter votre chance sur une propriété privée avec la permission du propriétaire, ou simplement vous comporter discrètement afin que personne ne remarque votre présence. Bien sûr, comme partout dans le monde, la règle s’applique qu’après la nuitée rien ne doit l’indiquer. Ne laissez aucun déchet derrière vous et si possible ne restez qu’une nuit au même endroit.

Free standing avec le camping-car en France

Vous pouvez rester jusqu’à sept jours dans un camping-car dans les parkings et sur le bord de la route. Cependant, le comportement de camping n’est pas autorisé et vous ne devez pas gêner la circulation ou la vue des autres conducteurs.

En France, il existe de nombreux emplacements officiels où vous pouvez souvent vous garer gratuitement. Un approvisionnement et une élimination sont souvent disponibles.

Où trouver de bonnes adresses de camping sauvage en France ?

Il est relativement facile de trouver des emplacements dans les régions montagneuses plus solitaires des Alpes ou des Pyrénées, dans l’intérieur rural ou – avec un peu de chance – hors saison sur les côtes plus sauvages. Cependant, vous devez toujours être conscient que vous pouvez être refoulé par les autorités si nécessaire. Dans le pire des cas, une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 euros peut même être infligée. En général, les Français sont considérés comme très amicaux et ouverts d’esprit envers les voyageurs, en particulier les randonneurs et les cyclistes.

Camping dans un village de pêcheurs en France

Nous avons pu passer une nuit dans le nord de la Corse, voire sur la côte, en toute tranquillité, avec notamment une vue mer fantastique. Mais même si vous ne trouvez pas d’endroit convenable pour passer la nuit, il existe de nombreux campings simples et très agréables en France, où vous pouvez simplement vous tenir debout sur une grande prairie. Parfois, les propriétaires nous vendaient une bouteille de cidre ou autre chose de leur propre production. Cela a le charme d’en savoir un peu plus sur le pays, les gens et la culture.

Le camping à la ferme comme alternative

L’Office du tourisme français annonce, entre autres, « Camping à la ferme“. Vous pouvez trouver les adresses sur (bienvenue-a-la-ferme.com, malheureusement uniquement en français) ou « Camping in den Weinbergen » (france-passion.com, le site est également disponible en allemand). Pour une somme modique, de nombreuses communes proposent des campings dits « municipaux » (camping-municipal.org, site en français). Sinon, l’appli « iOverlander » est aussi un bon plan en Europe. Vous y trouverez des informations sur les différents emplacements établis et sauvages ainsi que d’autres adresses utiles pour les voyageurs.

Une attention particulière est requise dans les stations-service des autoroutes françaises. J’ai entendu parler d’incidents très peu recommandables là-bas où des voyageurs dormant dans leurs véhicules ont été agressés et volés. Je vous conseille donc de quitter l’autoroute lorsque vous êtes de passage et de chercher un logement dans une ville proche.

Accessoirement, les règles à certains endroits peuvent être quelque peu différentes pour les randonneurs qui ne souhaitent bivouaquer qu’en pleine nature. Dans certains parcs nationaux, il est permis de passer la nuit sous certaines conditions (entre autres, il doit y avoir une heure de marche entre le camping et la sortie). Vous pouvez obtenir plus d’informations auprès de l’administration du parc respectif ou des offices de tourisme des différents départements. Sinon, comme pour tous les campeurs, les règles de conduite habituelles et le sens de l’environnement respectif s’appliquent également ici.

Conclusion

Comme de nombreux pays d’Europe occidentale, la France n’est pas exactement un paradis pour le camping sauvage. Avec un peu de recherche et surtout de prudence, de considération et de convivialité envers la population locale, vous pourrez aussi trouver l’une ou l’autre place de parking gratuite en France. Dans tous les cas, il existe de nombreuses possibilités de camping proche de la nature, notamment en dehors de la grande saison des voyages, où vous pourrez également vous initier à la culture française. Vous pouvez trouver le site Web (allemand) de l’office de tourisme sur de.france.fr avec de nombreux conseils et liens utiles pour vos prochaines vacances en France. Bon voyage!

Photos : (c) Ali Ramthun

En apprendre plus