Entretiens avec les campeurs : Silke & Dirk

Silke (29 ans) et Dirk (33 ans) sont des minimalistes avoués. Dépenser peu d’argent, vivre dans un petit espace et ne rien posséder fait depuis longtemps partie du quotidien des deux sympathiques aventuriers. Silke raconte ses expériences avec ce style de vie sur son blog Minimalisch.

Désormais, le couple a également renoncé à ses dernières sécurités matérielles et financières – appartement et travail – pour partir à la découverte du monde avec leur mobil-home « Charly » de 20 ans. Nous les avons rencontrés avant leur départ pour l’Espagne et les avons « interrogés » pour vous.

CamperStyle : Vous êtes venu au camping-car comme la proverbiale vierge à l’enfant…

Silke & Dirk : Oui, car nous avions en fait l’intention de nous diriger vers l’Asie. En fait, tout était déjà prévu. Mais comme souvent, nous avons tout balancé à la dernière minute et avons retrouvé notre « Charly » après une longue recherche.

Silke : C’était en fait l’idée de Dirk et j’étais vraiment en colère au début. Mais ensuite, j’ai trouvé assez excitant de découvrir d’abord l’Europe. Vous avez les plus beaux coins à votre porte et nous ne voulions pas les manquer. En revanche, l’Asie ne s’enfuit pas – nous rattraperons simplement ce voyage plus tard.

Dirk : Nous pensions aussi que tôt ou tard nous reviendrions en Allemagne – et alors il est pratique d’avoir à nouveau une maison pour pouvoir chercher un appartement en toute tranquillité. Si nous voulons renoncer à notre vie de nomade…

CamperStyle : Avez-vous déjà une expérience de camping ou de voyage ?

Silke : En fait pas du tout. J’étais avec un camping-car avant « Charly ». une seule fois pendant deux semaines en Bavière été sur la route et mes précédents voyages à l’étranger ont toujours été limités à un maximum de deux semaines. Dirk avait un bus VW, mais il ne fait que de courts trajets en Allemagne ou en Autriche et le lac de Garde entreprise.

Dirk : C’est d’abord et avant tout parce que vous l’avez toujours voulu, mais que vous n’avez jamais pu. Soit parce que vous étiez coincé dans un emploi ou que vous n’aviez pas l’argent pour voyager beaucoup. Jusqu’à ce qu’on se dise à un moment donné, ça ne peut pas continuer comme ça. Nous voulions enfin la liberté de découvrir de nouveaux lieux et d’organiser notre quotidien spontanément et selon nos propres règles.

CamperStyle : Maintenant, vous avez tous les deux abandonné vos emplois – comment gérez-vous cela financièrement ?

Silke & Dirk : En tout cas, nous avons déjà énormément réduit ces dernières années, car cela reflète aussi notre attitude personnelle. Notre expérience est la suivante : La possession est un fardeau. C’est pourquoi nous nous sommes progressivement débarrassés de tout ce qui était superflu, avons cessé de faire de nouveaux achats inutiles et avons ainsi économisé pas mal d’argent. Maintenant, avant de partir, nous avons vendu le dernier de nos biens matériels – meubles, vêtements, appareils électroniques – et n’avons gardé que des objets personnels, des souvenirs, des livres et des vêtements d’hiver. Ils sont maintenant entreposés dans des cartons de déménagement avec famille et amis.

De plus, nous travaillerons également en tant qu’indépendants sur notre parcours et proposerons bientôt un e-book avec des conseils d’épargne et des cours en ligne pour les minimalistes en herbe. Nous espérons que nous pourrons nous assurer un petit revenu supplémentaire avec cela.

CamperStyle : Cela signifie que vous pouvez également être « réservé » ?

Silke & Dirk : Oui, nous offrons des services dans les domaines de la rédaction, de la relecture et de la conception de sites Web, et Silke conseille également dans les domaines de l’économie et de l’utilisation correcte de l’argent. Si quelqu’un a une commande à passer, nous sommes heureux – et le fonds de voyage aussi !

CamperStyle : Comment vous sentez-vous maintenant, si près du saut ?



Silke & Dirk : Merveilleux… libérés, excités, curieux !

CamperStyle : Silke, vous écrivez sur la vie réduite sur votre blog minimaliste. Cette expérience vous aide-t-elle désormais à affronter la nouvelle aventure sans crainte ni doute ?

Silke : Absolument ! Et je ne peux que recommander à chacun d’essayer ce mode de vie par lui-même – dans un cadre dans lequel il se sent personnellement à l’aise. Pour nous, le minimalisme ne signifie pas suivre le dogme actuel souvent répété et ne posséder que 100 choses. Vous pouvez aussi avoir des choses belles et utiles autour de vous si vous en avez besoin. Au contraire, le minimalisme est une réduction à l’essentiel. Ne cherchez pas le bonheur dans les biens matériels, mais passez plus de temps avec des personnes ou des activités qui vous tiennent à cœur. Prendre conscience de l’abondance dans laquelle nous vivons en Europe et particulièrement en Allemagne et reconnaître que l’on peut effectivement se débrouiller avec beaucoup moins. Une fois que vous avez compris cela, vous vous sentez beaucoup plus libre et plus indépendant et pouvez vous concentrer sur l’essentiel : la famille, les amis, les belles expériences. Notre devise n’est pas « Pas d’argent » mais « Plus d’argent pour l’aventure » !

CamperStyle : Avez-vous déjà un plan pour la durée de votre tournée ?

Dirk : Notre road trip en Europe est initialement prévu pour trois mois, avant tout nous voulons découvrir l’Espagne. Ensuite, nous aborderons probablement notre destination d’origine, Bali, et y passerons l’hiver, plus tard nous prévoyons un voyage plus long en Scandinavie. La suite, qui sait…

CamperStyle : Vivre ensemble dans un petit espace 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 serait le glas de certains couples. Nous avons osé le faire nous-mêmes pendant six mois et nous ne l’avons pas regretté une seconde. Avez-vous encore des inquiétudes quant à la façon dont votre nouveau style de vie affectera votre relation ?

Silke & Dirk (riant) : Nous sommes ensemble depuis quatre ans maintenant, avec un appartement partagé et tous les accompagnements. Vous connaissez les forces et les faiblesses de l’autre presque sur le bout des doigts. Bien sûr, un mobil-home est beaucoup plus petit qu’un appartement. Vous ne pouvez pas vous éviter, mais cela n’a jamais été nécessaire auparavant. Nous nous harmonisons juste très bien les uns avec les autres.

Silke : Le défi consiste davantage à faire quelque chose séparément entre les deux. Dirk fait du jogging pendant que je travaille ou que je m’allonge sur la plage. D’une certaine manière, nous devons encore apprendre à travailler à distance.

CamperStyle : Qui est autorisé à utiliser combien de compartiments de rangement dans le mobil-home pour ses vêtements ?

Silke & Dirk : Oh, en fait c’est assez équilibré, parce qu’on va vers le sud et qu’on a à peine besoin de vêtements chauds. Cependant, nous avons tous les deux emballé beaucoup de sous-vêtements, des maillots de bain, 10 à 12 T-shirts chacun et une paire de pantalons. Cela devrait suffire pour commencer – heureusement, il y a aussi des machines à laver !

CamperStyle : Et « Charly » est aussi prêt ?

Silke & Dirk : Absolument ! Nous l’avons reçu en très bon état et l’avons acheté très bien agrandi, de sorte que peu de travaux de conversion ont été nécessaires. Mais toutes les « petites choses » ont aussi pris beaucoup de temps : les dégâts des eaux à l’arrière ont dû être réparés, les ceintures de sécurité ont été coupées pour que l’un de nous puisse travailler sur l’ordinateur dans le salon tout en conduisant, installé un système solaire , installé de nouvelles batteries et un onduleur, une boîte arrière pour outils et autres a été installée, la mécanique des escaliers a été réparée, l’éclairage a été converti en lampes LED économiques et une étagère arrière avec beaucoup d’espace de stockage supplémentaire a été construite. Enfin, « Charly » a obtenu un nettoyage final et son OK du TÜV, afin que nous puissions enfin commencer.

Nous souhaitons à Silke, Dirk et « Charly » un moment passionnant et riche en événements avec de nombreuses belles rencontres. Quiconque souhaite aider à améliorer le budget de voyage des trois avec l’un ou l’autre texte, édition ou affectation informatique peut nous contacter à info@minimalisch.de.

En apprendre plus