Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Et si on passait un week-end « Au calme »

4.2/5 - (30 votes)

Le rythme effréné et la pression des obligations font partie intégrante de la vie quotidienne. Il peut sembler difficile de trouver un moment pour se ressourcer et se reposer. C’est pourquoi un week-end « Au calme » peut être la solution parfaite pour retrouver l’énergie et la sérénité nécessaires pour affronter la semaine à venir. Dans cet article, nous allons voir comment organiser un week-end « Au calme », quelles activités choisir et comment profiter au mieux de ce moment de détente et de relaxation.

Qui n’a pas déjà rêvé, après une lourde semaine de travail à toute allure, de jouir d’un week-end tranquille, paisible et sans aucune obligation. Il y a quelques semaines, j’ai eu l’opportunité de tester un nouveau concept de week-end offert par une startup intitulée « Au Calme ».

Commençons donc par nous demander ce qu’est un week-end de relaxation. Lorsque l’on évoque ces mots, l’image de la campagne nous vient instantanément en mémoire. Des randonnées en forêt, des visites culturelles, la découverte de petites choses sympathiques. Vous pouvez vous dire que c’est « facile ». Oui, sauf que dans la réalité, nous savons tous que durant ce week-end, un tas de petites choses viendront nous éloigner progressivement de notre objectif premier : se relâcher et savourer le moment avec nos proches. Un tas de petites choses ? Téléphone et ses notifications intarissables, télévision, ordinateur, toutes ces choses nous font oublier, sans même nous en rendre compte, les bienfaits d’un week-end relaxant à la campagne.
C’est de ce constat simple que la startup « auCalme » est née.

Qu’est-ce que « auCalme » ?

Arthur et Clément sont à l’origine de cette aventure humaine qu’est « auCalme ». Lors d’un voyage au Kirghizistan, ils ont passé plusieurs jours sans aucun lien avec l’extérieur et ils ont été si bien qu’ils ont décidé de partager leurs sensations avec le plus grand nombre en France, pendant un week-end.

Passer un week-end dans le Meuse avec auCalme

Il nous a été donné la chance de passer quelques jours dans le département de Meuse avec auCalme.
Nous sommes arrivés le vendredi après-midi à Vauquois, un village de taille modeste de 20 habitants qui a été entièrement rasé durant la Grande Guerre avant d’être reconstruit en bas de la colline sur laquelle il était auparavant.
Nous avons été chaleureusement accueillis par Michelle et Bernard, les propriétaires du gîte où nous allions passer le week-end. La maison, qui a appartenu au général Deprez, qui a participé à la Première Guerre Mondiale et aidé à la reconstruction de Vauquois, est très imposante et dotée d’un jardin magnifique.
Nous avons été invités à participer à un « kit de déconnexion » organisé par auCalme où nous avons déposé nos montres et téléphones portables dans une boite fermée par un cadenas. Après une visite du village, nous avons passé la soirée dans notre chambre avec un apéritif dinatoire.
Le samedi et le dimanche matin, nous avons été réveillés par le chant des oiseaux et nous nous sommes régalés des petits-déjeuners préparés par notre hôte.
Nous avons exploré les environs sans téléphone portable et sans Google, mais avec la carte routière et le petit livret auCalme en plus des indications des anciens participants et des panneaux de signalisation.
Nous avons passé une journée à la découverte des alentours et notamment à la butte de Vauquois où nous avons pu voir les traces des batailles qui eurent lieu ici même il y a plus d’un siècle.

Nous avons visité plusieurs endroits autour de Guerande, parmi eux, Varennes, célèbre pour l’arrêt de Louis XVI et sa femme en fuite vers l’Est le 21 juin 1791. Dernière étape, le cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon, où 14 000 soldats américains sont enterrés. Un site à ne pas manquer si vous êtes dans la région.

Mon expérience avec « auCalme » : bilan et ressentis

Mon bilan de cette aventure « déconnectée » est très positif. Trois points se sont révélés des plus avantageux, ce qui m’amène à vous recommander ce séjour.

Le premier avantage concerne la prise de conscience de l’hyper connectivité dont nous sommes victimes actuellement. La télévision et nos mobiles nous ont rendus dépendants. Faire un week-end sans téléphone peut être déstabilisant au premier abord. Je n’ai pas compté le nombre de fois où j’ai voulu prendre mon téléphone avant de me rendre compte qu’il n’était pas là. Malgré cette « manque » au début, j’ai réalisé qu’il était possible d’y survivre. La carte fournie permet de s’orienter, le appareil photo jetable immortalise les moments importants, pour le reste, la communication directe avec nos hôtes ou les gens rencontrés sur place suffit.

Le deuxième point est lié aux bienfaits procurés par un tel week-end. On a l’esprit libre, sans téléphone et sans devoir organiser quoi que ce soit. On ne connaît la destination qu’au dernier moment. On doit donc s’en remettre au petit guide ou se laisser aller selon nos envies et nos intuitions. Cela a pour conséquence de nous relaxer et de nous permettre de profiter des personnes avec qui nous le passons.

Le troisième point est un « bonus ». Il s’agit du côté « visite », découverte de lieux et découvertes culturelles. Ce n’était pas la principale raison de ce week-end, mais nous avons découvert des endroits jusque-là inconnus, nous nous sommes « perdus » sur des petites routes de campagnes et nous avons en appris davantage sur l’histoire de certaines régions de France.

auCalme 2018 0554

?

Quel genre d’activités pourrait-on pratiquer ?

Réponse : Vous pourriez profiter du calme et du silence et profiter des activités de plein air telles que la randonnée, la baignade, le vélo, le kayak ou le yoga. Vous pourriez également vous détendre en lisant un livre ou en méditant dans un endroit calme et isolé.

Quel genre d’endroit pourrait-on choisir ?

Réponse : Vous pouvez choisir un endroit calme et isolé, comme un chalet isolé, une cabane au bord d’un lac ou d’une rivière, un parc national ou une réserve naturelle. Vous pouvez également choisir une maison de vacances à la campagne.

Quel genre de nourriture pourrait-on préparer ?

Réponse : Vous pouvez préparer des repas simples et sains à base de produits frais et locaux. Vous pouvez également cuisiner des plats végétariens ou vegan et préparer des smoothies et des jus frais.

En apprendre plus