Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La loi sur les économies d’énergie : le cadre légal pour plus d’efficacité énergétique

4.8/5 - (22 votes)

Pour information:

Le nouveau Loi sur l’énergie des bâtiments (GEG) valable depuis le 1er novembre 2020. Il combine l’EnEV, l’EEWärmeG et l’EnEG dans une seule installation. Nous mettons constamment à jour notre contenu. Pour avoir un premier aperçu de la nouvelle loi, vous pouvez en savoir plus ici :

Informer sur le GEG

Afin de freiner le changement climatique, l’Allemagne s’est fixé des objectifs ambitieux de transition énergétique. Pour cela, non seulement la production d’énergie doit être convertie de manière durable. L’efficacité de leur utilisation doit également être augmentée de manière significative : notamment en ce qui concerne la consommation de chauffage et d’électricité dans les bâtiments.
La loi sur les économies d’énergie EnEG, votée en 1976, définit le cadre légal et les objectifs fondamentaux. Pour des spécifications spécifiques, les planificateurs spécialisés et les experts en efficacité énergétique doivent consulter deux normes plus récentes et mieux connues.

Objectif et contenu de l’EnEG

Le gouvernement fédéral poursuit l’objectif déclaré d’atteindre un parc immobilier presque neutre pour le climat d’ici 2050. Cela nécessite des progrès majeurs, notamment dans la consommation d’énergie de chauffage. L’EnEG formule cela comme un objectif général et affecte également les domaines de la technologie des systèmes, de la facturation, des certificats énergétiques, du travail des consultants en énergie et bien plus encore. L’EnEG applique également le droit européen en Allemagne.

Trois normes pour la durabilité des bâtiments

L’ordonnance sur les économies d’énergie EnEV est basée sur les principes de l’EnEG. Il s’agit de l’ensemble de règles le plus important pour la conception énergétique des projets de rénovation et de construction neuve. Les réglementations actuelles de l’ordonnance sur les économies d’énergie sont entrées en vigueur avec l’EnEV 2014. D’autres modifications ont été apportées en 2016 et 2017. Les normes de durabilité énergétique sont complétées par la loi sur la chaleur des sources d’énergie renouvelables – EEWärmeG.
Surtout, les deux normes subordonnées constituent une base de travail importante pour les planificateurs, les architectes et les conseillers en énergie. Dans la pratique, cependant, il a été démontré à maintes reprises que les deux ensembles parallèles de règles ne sont pas bien coordonnés. Avec l’introduction de la norme énergétique la plus basse à partir de 2018, ils seront donc combinés avec l’EnEG dans la loi uniforme sur l’énergie des bâtiments GEG.

Protection thermique : Obligation de n’isoler qu’indirectement

L’une des principales exigences formulées dans la loi sur les économies d’énergie est la protection contre la chaleur qui exclut les pertes de chaleur évitables. Cela signifie indirectement que les surfaces chauffées ou refroidies doivent être isolées. Des spécifications concrètes sont fixées pour les bâtiments et les composants par l’EnEV. L’isolation thermique n’est pas directement prescrite. La façon dont la norme requise est atteinte est à la discrétion du client.

Ingénierie de l’installation : haute efficacité requise

Les exigences concernant la technologie de la maison et du système garantissent une efficacité maximale. Cela justifie l’obligation d’échanger les anciens systèmes inefficaces, ce qui affecte principalement les chaudières fioul et gaz obsolètes du système de chauffage.
D’autres spécifications concernent l’efficacité de la conception des réseaux de distribution internes, pour les températures lors de la distribution d’eau chaude et pour la régulation et le contrôle efficaces des systèmes de chauffage et de refroidissement. L’utilisation de la récupération de chaleur, l’éclairage efficace (sans préciser de technologie particulière comme les lampes à économie d’énergie) et la mesure et la facturation des consommations font également partie de la loi sur les économies d’énergie. Outre les spécifications techniques pour une efficacité énergétique maximale, le fonctionnement et la maintenance de la technologie du système dans la maison sont également réglementés.

Certificat de performance énergétique : comparabilité énergétique pour l’immobilier

Les certificats énergétiques pour les bâtiments jouent un rôle important dans la mise en œuvre pratique. Ces documents sont destinés à démontrer l’état énergétique d’un bâtiment de manière claire, concise et comparable.
Dans la mise en œuvre par l’EnEV, le besoin annuel en énergie primaire est utilisé comme base globale et complète de comparabilité. Cela n’inclut pas seulement l’approvisionnement énergétique complet d’un bâtiment dans le bilan. Les coûts de fabrication et de transport pour la source d’énergie respective et toutes les étapes préliminaires sont également inclus. De cette manière, une comparabilité maximale des technologies les plus diverses est possible.
Selon la loi sur les économies d’énergie, le certificat énergétique est obligatoire pour les bâtiments neufs depuis 2002. Depuis 2009, l’obligation s’applique également à tous les immeubles d’habitation à vendre, à construire ou à louer. La délivrance est effectuée par un consultant en énergie techniquement qualifié conformément aux spécifications de l’État fédéral respectif.

Déterminer le potentiel d'économies

Calculez facilement la rénovation énergétique en ligne : utilisez dès maintenant notre calculateur de rénovation énergétique gratuit !

Démarrez le calculateur de rénovation maintenant

Photo : Andreï Popov – fotolia.com

En apprendre plus